L’Afrique du Sud : Des Vignes au paradis !!!

Peu de pays offre autant d’atouts pour la vigne que l’Afrique du Sud. Elle représente le douzième vignoble du monde (environ 132 000 ha) et est devenue le 8e  producteur mondial de vin depuis la fin du blocus lié à l’apartheid.

Les vignobles de la région du Cap à la pointe sud de l’Afrique sont légendaires. La province du Cap (Western Cape) est le berceau du vignoble sud-africain. Ce secteur produit à lui seul, près de 80 % des vins sud-africains en appellation (Wine of Origin). Les conditions sont idéales, un climat méditerranéen dû à une double influence maritime, l’océan atlantique à l’ouest, l’océan indien à l’est ; une pluviométrie presque idéale ; des étés de novembre à mai, chauds, mais adoucis par un vent frais, qui remonte les vallées, assainit le vignoble et le protège du mildiou. Donc, peu de mauvaises années à craindre ! Et c’est ainsi que dès janvier-février, les sud-africains sont les premiers viticulteurs de l’hémisphère sud à vendanger avec un gros avantage. Les vendanges se déroulent contrairement à l’Europe quand les températures commencent à remonter. Résultat, des récoltes saines et un excellent taux de maturité, bon départ pour un millésime !

Western Cape compte 5 régions de production : Boberg, Breede River Valley, Coastal Region, Klein Karoo et Olifants river divisées en 18 districts classés dans le système des appellations contrôlées (Wine of Origin).

L’Afrique du Sud cultive une centaine de cépages, dominés par le Chenin blanc (20%). Les vins blancs occupent encore la moitié du vignoble avec le Colombard et surtout le Sauvignon, ce dernier est devenu pièce maitresse du vignoble sud-africain et l’un des vins les plus présents à l’export. Il représente aujourd’hui près de 9400 ha soit près 10 % des surfaces. On le cultive dans la quasi-totalité des régions viticoles. Il est suivi par les très médiatiques Chardonnay, Sémillon, Viognier, et Riesling.

A la charnière du Nouveau et de l’Ancien monde, ce pays a pu en une vingtaine d’années, opérer sa révolution « rouge haut de gamme » sur le modèle français avec la montée en puissance du Cabernet Sauvignon, du Merlot, du Shiraz (Syrah) et du Pinotage (croisement du Pinot Noir avec le Cinsault).

Face à l’extraordinaire potentiel du pays, l’évolution des mentalités et des techniques autorisent des rendements mieux maîtrisés, une viticulture intégrée et éthique et la vague montante des vins bio dont l’Afrique du Sud s’est fait une spécialité.

De belles découvertes !!!