Le vignoble de la vallée du Rhône !

C’est l’un des plus anciens vignobles de France qui s’étend de part et d’autre du Rhône, de Vienne au nord jusqu’à Avignon au sud, sur un total de 1317 communes. C’est la seconde région viticole de l’hexagone après le Bordelais. Traversé par le Rhône, fleuve fougueux qui file vers le Midi et duquel on peut voir fleurir la vigne sur chaque rive. Il s’étend sur six départements : Rhône, Loire, Ardèche, et Gard sur la rive droite du Rhône, Drôme et Vaucluse, sur la rive gauche.

On trouve dans cette vaste région toute la palette des vins : des vins secs dans les trois couleurs (avec une dominante de vins rouges : 80 %), des vins doux naturels mais aussi des effervescents.

Du nord au sud, ce vignoble se divise en deux ensembles d’appellations, en effet, on distingue ‘deux vallées du Rhône’ : la vallée du Rhône septentrionale et la vallée du Rhône méridionale. S’y ajoutent les vallées des affluents du Rhône, d’abord celle de la Drôme qui forme le Diois (appellations clairette de Die, crémant de Die, coteaux-de-Die et Châtillon-en-Diois), ensuite celle du Calavon (appellation Ventoux), la rive droite de la Basse-Durance (appellation Luberon) et enfin une partie du Gard (appellations Costières-de-Nîmes et clairette de Bellegarde).

  • Dans la partie méridionale, de Montélimar à Avignon (appellations Grignan-les-Adhémar, Châteauneuf-du-Pape, Gigondas, muscat de Beaumes-de-Venise, Vacqueyras,) règne le Grenache, à l’origine de vins rouges « solaires », corsés et chaleureux, d’une rondeur généreuse, mais les excès climatiques obligent les viticulteurs à utiliser plusieurs cépages pour obtenir des vins équilibrés, notamment la Syrah, le Mourvèdre, le Cinsault ou encore le Carignan. Pour les vins blancs, ils sont en général issus d’assemblages, qui créent des vins généreux, gras et expressifs, issus notamment du Grenache blanc, de la Clairette, du Bourboulenc, de la Roussanne, de la Marsanne ou encore du Maccabeo ou du Vermentino (ou rolle), du Piquepoul et autres picardan. Les rosés eux, sont issus des mêmes cépages que les vins rouges et se montrent généralement savoureux, à la fois ronds et frais ; avec Tavel, la région détient la plus ancienne AOC de France dédiée exclusivement à ce type de vin.

 

  • Dans la partie septentrionale , de Vienne jusqu’à Valence (appellations Côte-Rôtie, Condrieu, Saint-Joseph, Crozes-Hermitage, etc.) ; la Syrah s’impose dans les vins rouges, à l’origine de vins de garde charpentés mais fins, profonds et épicés. Les vins blancs aromatiques et bien équilibrés entre gras et vivacité, sont quant à eux majoritairement issus des cépages Roussanne, Marsanne etViognier.

 

  • Le Diois et sa fraîcheur montagnarde favorise les vins blancs, secs et effervescents (clairette-de-die, crémant-de-die), issus des cépages clairette et muscat à petits grains.

Enfin, la tradition rhodanienne des vins doux naturels se retrouve dans les AOC Rasteau et Muscat-Beaume-de-Venise.  A la base de la hiérarchie des vins rhodaniens, on trouve l’appellation régionale Côte-du-Rhône (171 communes, presque toutes situées au Sud), puis les Côtes-du-Rhône-Villages, avec ou sans nom de communes, et, au sommet, les AOC communales (Côte-Rôtie, Condrieu, Châteauneuf-du-Pape, Lirac…). On rattache au vignoble rhodanien des AOC indépendantes (Ventoux, Luberon, Grignan-les-Adhémar…) qui complètent cette large gamme de vins.