Servir un vin : Tout un art !!!

Le service du vin !

Le service du vin est tout un art, il ne suffit pas seulement de déboucher une bouteille et de verser le vin dans des verres. Ce procédé s’apparente en effet presqu’à un rituel.

La première étape consiste à sentir le bouchon afin de vérifier que ce dernier ne soit pas bouchonné, (une odeur de moisi doit vous alerter). Ensuite, il faut essuyer le goulot pour éviter que les particules de métal de la capsule et de liège du bouchon ne tombent dans le verre.

L’hôte doit ensuite se verser un soupçon de vin et le goûter afin de s’assurer de sa qualité. Dès lors que ce vin est approuvé, il sert les convives et termine par son verre.

Comment tenir la bouteille ?

Il faut savoir qu’il est judicieux de ne pas tenir une bouteille en privé de la même façon que les sommeliers des restaurants. L’idéal étant à la maison de faire en sorte que nos invités puissent voir l’étiquette, tout en ayant la bouteille bien en main.

Qu’en est-il du niveau de remplissage d’un verre ?

Pour respecter les règles de bonnes conditions de dégustations, prendre note que seules les flûtes de Champagne se remplissent ou presque. Il n’est pas élégant de remplir un verre de vin rouge ; de plus cela empêcherait de faire tourner le vin afin de faire ressortir ses arômes.

La bonne température :

Cette dernière est essentielle pour apprécier le vin. Trop froid, il perdrait de son intensité et les arômes seraient neutralisés. Trop chambré, il serait dénaturé car l’alcool deviendrait trop présent. Il est essentiel de déterminer au préalable la température idéale selon le vin choisi. On ne sert pas un blanc comme un rouge ni un Châteauneuf-Du-Pape comme un Beaujolais nouveau. On amènera la bouteille à la bonne température, soit en la plaçant dans un seau à glace pour la faire refroidir, soit en la laissant plusieurs heures à température ambiante.

Doit-on carafer le vin ?

Le passage en carafe d’un vin rouge n’est pas impératif. Certains Grands Crus notamment de Bourgogne, perdent de leur matière dans ce processus. Cette technique de service a toutefois fait ses preuves sur des vins très vieux comme sur des millésimes plus jeunes, qui gagnent à être aérés.

Concernant les vins blancs, si ce procédé est moins courant que pour les vins rouges, certains blancs, comme ceux de Bourgogne, d’Alsace ou de la vallée du Rhône, gagnent à être carafés avant qu’on les serve. Cela leur permet de s’oxygéner et de développer leur bouquet au contact de l’air.

Nous vous souhaitons de belles dégustations à venir !!!!